Produits frais

 

Poulpe

Poulpe

Autre dénomination : Pieuvre
Nom scientifique : Octopus vulgaris
Nom wolof : Yerenkâ
Nom anglais : Octopus
Nom espagnol : Pulpo
Nom italien : Polpo / Polpi

 

Le poulpe est une espèce benthique qui se caractérise par un développement direct, un cycle biologique court, une grande intelligence motrice et une forte acuité visuelle. Sa coloration est variable suivant le milieu ambiant, pouvant passer rapidement du brun au vert au jaune et au blanc. Son corps a un aspect verruqeux. La pieuvre possède huit tentacules de même longueur munis chacun de deux rangées de ventouses qui lui servent à capturer des proies ou à se déplacer au fond. A la base des tentacules se trouve le siphon qui permet de se propulser rapidement par réaction.

La moitié des prises mondiales de poulpes Octopus vulgaris s'effectue au large des côtes nord-ouest africaines. Cette pêche s'est développée à partir des année 1960, tout d'abord au large du Sahara, et beaucoup plus récement, dans les eaux sénégalaises, à la suite d'un spectaculaire accroissement de l'abondance des poulpes en 1986. Elles sont une source de revenus importante pour la pêche artisanale.
Au Sénégal, les poulpes vivent sur tous les types de fonds avec une préférence pour les sédiments de sable fin à grossier. Elle creuse des abris dans ces fonds meubles pour se protéger des prédateurs ; le céphalopode creuse lui même son terrier qu'il ne quitte que pour s'alimenter et se reproduire.
L'abondance du poulpe dans des milieux vaseux ou sablo-vaseux, riches en coquillages, mais pauvres en crustacés et poissons, laisse apparaître que les bivalves (venus, praires, amandes) sont leur proiespréférées dans les milieux côtiers. Jusqu'à présent, on considérait généralement que les poulpes se nourrissaient surtout de crustacés.
Octopus vulgaris a une vir courte : un an en moyennne. Au terme de leur croissance, très variable selon les individus, les femelles peuvent atteindre un poids de 5 kg et les mâles 6 à 8 kg. La mort des femelles survient peu après l'éclosion des oeufs qu'elles couvent, protègent et soignent pendant 2 mois environ. Elles jeûnent, maigrissent et s'épuisent finalement. Les mâles perdent également du poids et meurent presqu'en même temps que les femelles qu'ils ont fécondées.
La courte durée de vie et le nombre d'oeufs important (environ 200 000) que chaque femelle pond explique les fortes variabilités d'abondance. Au Sénégal, leur survie serait favorisée par des remontées d'eaux froides riches en éléments nutritifs induites par les alizés, les upwellings. L'abondance accrue dpoulpe est due également à une diminution de ses principâux prédateurs, raies, murènes, daurades et mérous de grande taille, qui seuls représentent un danger réel pour les juvénilles et les adultes.
Le renouvellement rapide et important des poulpes dans les eaux sénégalaises les protège d'une grave surexploitation. A l'inverse, cette caractéristique biologique induit une très grande variabilité de leur abondance, ce qui rend difficile toute prévision et toute gestion des pêches. Les chercheurs ont préconisé une mesure destinée à améliorer l'exploitation : l'imposition d'une taille limite de commercialisation (350 g) à laquelle s'est ajoutée une période de fermeture de la pêche quand les petits sont plus nombreux. Les effets de ces mesures sont à l'étude afin de déterminer si elles contribuent effectivement à une meilleur gestion de cette précieuse ressource halieutique.

    

id=23